Vangvieng

L’arrivée à Vangvieng, depuis Vientiane sur une route tout à fait correcte, est plus que pitoyable : un village où ont poussé des bars, des hotels / guesthouses, des vendeurs ambulants où l’on ne vend rien du style local mais plutôt des burgers et des frites pour satisfaire les jeunes touristes, et où rien n’est cher si bien que l’on passe son temps à s’abrutir devant un épisode de Friends que l’on a déjà vu 3 fois en sirotant une bière, allongé devant un gros sandwich à 10 000 khips (1€) et habillé de la tenue souvenir de tubbing que l’on a fait l’après-midi, seul sport que l’on fera des vacances.

Si cette première vision de Vangvieng est plutôt effrayante, il est possible de s’en échapper très rapidement en louant un vélo pour arpenter les pistes très inconfortables au milieu des pics montagneux qui offrent un spectacle magnifique, surtout au coucher du soleil, et qui cachent de belles grottes profondes.

La piste sillonne entre les montagnesDSC02192

Les montagnes au coucher de soleilDSC02277

L’équipe du jour bonjour, en route pour la joieDSC02190

Pour laisser un commentaire, c'est ici

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s