Ha Tien

Après une traversée de la frontière qui se fait sans problème malgré la nouveauté du passage, faut dire que le visa fait à Phnom Penh a déjà coûté quelques 60US$, me voilà arrivé à Ha Tien, ou plutôt balancé dans ce village frontière plutôt perdu, calme et où l’absence de tourisme laisse place à la présence de l’ambiance locale qui ne manque pas d’animation un vendredi soir sur la place des fêtes au bord de l’eau : des guitaristes et des chanteurs qui jouent sans arrêt pour satisfaire les familles venues manger les fruits de la pêche matinale.

A part le langage et la monnaie qui changent avec ces lignes imaginaires, je ne vois pas de différence avec les voisins cambodgiens. Mêmes sourires, même alimentation, même intrigue envers ces touristes qui s’aventurent dans ces villages sans intérêt. Puis en rentrant dans une allée où il fait nuit noire et où les seuls bruits proviennent soit de la circulation, soit des chiens qui aboient et deviennent hargneux la nuit, voilà qu’avec mon nouveau buddy traveler, un italien, on se fait inviter à un apéro-mariage où l’alcool coule à flot, tout autant que la joie et la générosité.

Premières heures au Vietnam qui en annoncent d’autres excellentes.

Des jolies maisons :DSC03447

Le bord de mer :DSC03445

Des crevettes qui sèches à même le sol :DSC03442

La porte d’entrée :DSC03441

Publicités

Pour laisser un commentaire, c'est ici

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s