Chandigarh

Quelques 5h de train pour 250 bornes et me voilà à Chandigarh, ville célèbre pour avoir été en Inde un projet d’urbanisme moderne dans les années 50 réalisé par Le Corbusier, célèbre architecte français qui disait en acceptant cette mission ne pas être intéressé par l’argent mais seulement par le fait de faire connaître quelque chose de nouveau à d’autres personnes.

La ville est pensée selon un principe simple : un quadrillage de 60 secteurs de 800m x 1200m divisés en 4 quartiers (A, B, C et D), chacun de ces secteurs comprenant un espace vert, une école, des centres religieux et tout ce qu’il faut pour y vivre. En somme, chaque secteur peut être considéré comme une ville autonome.

Les gros bâtiments administratifs sont faits de béton brut, ce qui est carrément moche. D’ailleurs le maire de la ville de l’époque ne s’y était pas trompé quand il disait : « je n’ai pas tous les bâtiments, je n’en aime pas d’ailleurs la majorité, mais j’aime l’idée de quelque chose d’innovant pour l’ouverture d’esprit des indiens ».

Si cette création n’a pas été bien accueillie au début, elle est au fil du temps entrée dans les mœurs et en fait une ville visitée notamment par les indiens.

En sillonnant les sections, on se rend vite compte que l’aménagement est bien pensé mais qui, comme dans toutes les villes, voit se créer des quartiers défavorisés : les plus loin du secteur 1 que l’on pourrait classer de populaire (le secteur 45 est très intéressant car très atypique avec son « centre-ville » en style petites rues de vieille ville vivante) tandis que lorsque l’on se rapproche de la cité administrative, les secteurs deviennent propres et les maisons grandes car habitées par des avocats et des docteurs essentiellement.

Evitez de vous donner des défis stupides comme j’ai pu le faire un matin en me disant : « aujourd’hui, je ne prends pas un seul rickshaw », vous atteindrez vite les 20km dans la journée sans avoir pris le temps de manger tellement la ville est grande, surtout quand ce jour-là vous devez prendre le train qui est à 3km au moins du secteur 26 hors de la ville.

Les endroits remarquables : le grand lac artificiel le long duquel on trouve des panneaux expliquant ce qu’est la biodiversité et le bienfait des zones humides, le jardin de rose le plus grand d’Asie, le secteur 34 et son centre commercial moderne, et bien sûr le rock garden à voir absolument qui est une œuvre d’art immense et très inattendue dans laquelle se déroulent souvent des spectacles.

Des statuts de rock garden :

Rock Garden 2

Une carte de la ville de Chandigarh :

Carte Chandigarh

Un passage sinueux dans Rock garden :

Rock garden

Un bâtiment de Punjab engineering college :

Université

Dans un temple sikh :

Sikh's style*

Rose blanche de rose garden :

Rose Blanche

Solaire thermique présent sur de nombreux toits des quartiers favorisés :

Solaire thermique

Pique-nique au rose garden :

Pique-nique rose garden

Levé de soleil sur le lac :

Lac

Les gosses avec qui j’ai joué au foot dans mon quartier (le 45-A) :

Football team

Maison moderne dans un quartier riche :

Maison moderne europe

La main ouvert de Le Corbusier, pour donner et recevoir :

Main ouverte

Pour laisser un commentaire, c'est ici

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s